Enlèvement d’épave sans carte grise

Un epaviste pour procéder à enlèvement d’épave sans carte grise ?

L’enlèvement de votre véhicule est subordonné par la présence de certaines pièces justificatives, telles que la carte grise et des Cerfa disponibles auprès de l’administration. Vous souhaitez procéder à la destruction de votre véhicule, car il est hors d’usage, mais vous n’êtes plus en possession de la carte grise. Pas de panique, il est tout à fait possible de faire remorquer et détruire votre véhicule par un épaviste agréé.

Votre carte grise a fait l’objet d’un vol ou d’une perte

Si vous êtes dans la situation où votre carte grise a été volé ou que vous l’avez perdu, il vous faudra alors présenter un formulaire de déclaration de perte ou de vol, formulaire téléchargeable sur internet ou délivré par la préfecture de votre région. Il vous sera également demandé de fournir un certificat de situation administrative de moins de 2 semaines pour tout enlèvement d’épave sans carte grise. Enfin, le formulaire Cerfa n°13754*03 qui comporte les coordonnées du centre epaviste agréé dans lequel vous souhaitez faire détruire votre véhicule.

Enlèvement d’épave sans carte grise : vous avez perdu ce fameux papier ?

Dans ce cas précis, il vous sera demandé de présenter un avis de retrait du certificat d’immatriculation, pièce à retirer auprès des services de police ou de gendarmerie) ou une attestation de remise de certificat que vous pouvez obtenir auprès de la préfecture la plus proche de chez vous. Enfin, comme dans le cas ci-dessus, vous devrez également fournir un certificat de situation administrative de moins de 2 semaines ainsi que le Cerfa n°13754*03.

Il est possible également que votre soyez en possession d’un véhicule de plus de 30ans qui ne possède pas de carte grise, dans ce cas un simple justificatif de propriété suffit à faire enlever votre véhicule par un épaviste.

Les types d’enlèvement d’épave par l’Epaviste-Pro

Les types d’enlèvement d’épave : voiture, camion, 2 roues, avion, caravane, etc.

Nous devrons tous à un moment donné faire face à l’enlèvement d’une épave, et ce pour plusieurs raisons ; d’une, l’obligation légale de procéder à la destruction d’un véhicule considéré comme étant hors d’usage, ou bien nous débarrasser de la pollution visuelle que causent ces véhicules.

La plupart des personnes s’imaginent que l’enlèvement d’une épave a un coût exorbitant, mais il s’avère que la plupart des épavistes agrées, proposent un service gratuit, quand d’autres factureront le déplacement et l’enlèvement du véhicule.

Quels sont les détails du service selon les types d’enlèvement d’épave ?

Comment se débarrasser d’une vieille caravane ou voiture qui traîne au fond de son jardin ? Les épavistes agrées s’occupe de tout type d’enlèvement d’épave, se chargent de l’enlèvement de votre véhicule, sur le lieu souhaité, que ce soit dans votre rue, ou encore au fond d’un parking sous terrains. Ils peuvent se charger d’un grand nombre de véhicules, aussi bien une moto qu’un tracteur ou encore une camionnette. À la suite de l’enlèvement, l’épaviste va procéder à la destruction du véhicule en question tout en prenant soin de respecter les normes en vigueur imposées par la législation.

N’importe quel type d’enlèvement d’épave : nous recyclons votre véhicule

L’épaviste recyclera l’aluminium et l’acier, se débarrassera des huiles, du carburant et de la batterie, tout trois nocifs pour l’environnement. Et enfin, il récupérera quelques parties du véhicule qui seront par la suite vendues en temps que pièce détachée. Bien évidemment, afin de procéder à la destruction de votre véhicule épave, un certain nombre de documents vous sera demandé, tels que la carte grise du véhicule ou encore des documents officiels tels qu’un Cerfa, document téléchargeable sur internet.

Centre de destruction d’épave : où en trouver ?

Qu’est-ce qu’un centre de destruction d’épave

Les véhicules hors d’usage (VHU), sont considérés comme étant des déchets polluants et donc dangereux, c’est pourquoi il est obligatoire de procéder à leur destruction auprès de cendre de destruction agrées VHU ou encore à un épaviste titulaire d’un agrément délivré par arrêté préfectoral.. En effet, les voitures dîtes « épaves » sont récupérées par ces centres qui sont habilités à procéder à leurs démolitions tout en prenant garde de préserver l’environnement des sols et des eaux, en enlevant toute partie considérées comme étant polluante, telles que les huiles, le carburant ou encore la batterie.

Quels sont les véhicules concernés ?

Les véhicules concernés par cette obligation légale de destruction sont les voitures particulières, c’est-à-dire votre voiture ou celle de votre voisin, mais également les camionnettes ainsi que les cyclomoteurs à 3 roues.

Mais que fait la casse auto de mon épave ?

Après avoir pris en charge votre véhicule, le centre de destruction va procéder au démantèlement du véhicule dans le but de le dépolluer, passage obligatoire dans le processus de destruction. L’épaviste se débarrasse de toutes les pièces polluantes, récupère les pièces qui pourront être recyclées et pour finir démonte entièrement le véhicule afin de récupérer les pièces qui pourront être revendues par la suite. Après la destruction, une déclaration de destruction est envoyée à la préfecture qui supprimera définitivement son immatriculation du Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV).

Destruction d’une épave

La destruction d’une voiture épave

Saviez-vous que même un véhicule qui ne sert plus, qui ne roule plus ou que vous n’utilisez simplement plus est une véritable source de pollution pour les sols et les eaux ?

En effet, les véhicules sont composés de divers éléments hautement dangereux, tels que les huiles, le carburant ou encore les batteries. C’est pourquoi, en France, il est obligatoire de procéder à la destruction d’un véhicule hors d’usage, plus communément appelé « épave », le tout dans le respect des normes en vigueur.

Pourquoi est-il si important de détruire son épave ?

Sachez qu’une épave qui ne circule plus depuis plusieurs années, dégage des éléments chimiques qui pollue l’atmosphère. Il est dont très important de la dépolluer. C’est pour cela qu’il existe des personne permettant de faire cela : les epavistes. Ils ont pour rôle de débarasser votre véhicule pour l’emmener dans un centre de destruction d’épave.

Comment procéder à la destruction de son véhicule hors d’usage ?

Vous êtes actuellement en possession d’un véhicule abandonné ou hors d’usage et vous souhaitez connaître les modalités pour procéder à sa destruction afin d’être en règle avec la loi ? Sachez que vous avez la possibilité de vous rendre chez un épaviste agréé afin de lui vendre ou lui céder votre véhicule dans le but de le détruire. Et vous savez quoi ? Cela ne vous coûtera rien !

La destruction d’une épave est gratuit !

En ce qui concerne les démarches à effectuer, il vous faudra vous munir du certificat d’immatriculation du dît véhicule, d’un certificat de situation administrative et évidemment du formulaire Cerfa n°13754*02.  

N’oubliez pas que pour prouver la cession du véhicule à l’épaviste qui prendra en charge sa destruction, il vous faudra obligatoirement avertir la préfecture de votre région en transmettant un exemplaire de la déclaration de cession dans un délai de 15 jours.

Définition d’une épave

Qu’est-ce qu’une épave ?

Une épave (ou voiture hors d’usage), désigne un véhicule qui n’est plus en état de circuler.

Dans quels cas, un véhicule est considéré comme étant « épave » ? Par qui ? Et dans quelles mesures ? Sachez que seul un expert missionné par votre assureur a le droit de déclarer votre véhicule en épave. L’expert prend cette décision, lorsqu’il considère que le véhicule est irréparable ou trop dangereux pour rouler sur les routes. Il existe deux sortes de classement épave selon la loi en vigueur.

Quelles conditions pour le classement d’un véhicule en épave ?

Il y a tout d’abord les véhicules extrêmement endommagés, la plupart du temps suite à un accident de la route. L’expert va considérer que le montant des réparations concernant le véhicule dépasse la valeur du dît véhicule. L’assurance va alors proposer à l’assuré une somme d’argent en guise de dédommagement, somme basée sur la valeur du véhicule avant l’accident. À ce moment-là, le véhicule devient officiellement « épave ».

Épave : dans quel état peut-elle se trouver ?

L’expert peut, dans certains cas, déclarer que le véhicule est susceptible d’être réparé à condition que celui-ci soit démonté. L’autre cas concerne les véhicules « techniquement non réparables ». Cela concerne les véhicules impossibles à identifier, soit parce qu’ils ont été brûlés ou bien qu’ils sont totalement immergés. Cela peut concerner également les voitures dont un ou plusieurs éléments de sécurité ou de structure sont irréparables. Ces véhicules sont directement considérés par les autorités comme relevant de la procédure des « véhicules gravement accidentés » (VGE) et ne peuvent donc plus circuler ni être cédés en raison de la saisie de leur carte grise par la préfecture.