Définition d’une épave

Qu’est-ce qu’une épave ?

Une épave (ou voiture hors d’usage), désigne un véhicule qui n’est plus en état de circuler.

Dans quels cas, un véhicule est considéré comme étant « épave » ? Par qui ? Et dans quelles mesures ? Sachez que seul un expert missionné par votre assureur a le droit de déclarer votre véhicule en épave. L’expert prend cette décision, lorsqu’il considère que le véhicule est irréparable ou trop dangereux pour rouler sur les routes. Il existe deux sortes de classement épave selon la loi en vigueur.

Quelles conditions pour le classement d’un véhicule en épave ?

Il y a tout d’abord les véhicules extrêmement endommagés, la plupart du temps suite à un accident de la route. L’expert va considérer que le montant des réparations concernant le véhicule dépasse la valeur du dît véhicule. L’assurance va alors proposer à l’assuré une somme d’argent en guise de dédommagement, somme basée sur la valeur du véhicule avant l’accident. À ce moment-là, le véhicule devient officiellement « épave ».

Épave : dans quel état peut-elle se trouver ?

L’expert peut, dans certains cas, déclarer que le véhicule est susceptible d’être réparé à condition que celui-ci soit démonté. L’autre cas concerne les véhicules « techniquement non réparables ». Cela concerne les véhicules impossibles à identifier, soit parce qu’ils ont été brûlés ou bien qu’ils sont totalement immergés. Cela peut concerner également les voitures dont un ou plusieurs éléments de sécurité ou de structure sont irréparables. Ces véhicules sont directement considérés par les autorités comme relevant de la procédure des « véhicules gravement accidentés » (VGE) et ne peuvent donc plus circuler ni être cédés en raison de la saisie de leur carte grise par la préfecture.

Les commentaires pour cet article sont fermés.